Le début de l’adolescence est une période critique de transition dans la vie des jeunes. Pourtant, ce groupe d’âge est souvent négligé dans les programmes de services à la jeunesse.

Alors qu’ils entrent dans la puberté, les très jeunes adolescents (10-14 ans) ne comprennent pas très bien comment et pourquoi leur corps change. Ils ne savent pas vers qui se tourner pour discuter de leurs préoccupations. La plupart des adultes, des écoles, des organisations de jeunes et des institutions religieuses ne disposent pas des outils qui permettent aux jeunes de comprendre et de se préparer à affronter cette période de transition. En conséquence, les jeunes ne disposent pas toujours des compétences et des informations nécessaires pour faire face aux changements physiques, sociaux et émotionnels associés à cette période de développement rapide.

L’IRH traite cette période critique du début de l’adolescence en utilisant des approches qui améliorent les connaissances relatives au corps et à la fécondité. Cela aide les jeunes, garçons et filles, à comprendre la croissance de leur corps et la façon de protéger leur propre santé reproductive. Le fait de discuter des changements physiques, émotionnels et sociaux, et des signes de fertilité pendant la puberté aide les jeunes à acquérir les connaissances sur le fonctionnement de leur corps et leur donne les moyens de prendre des décisions appropriées sur leur comportement sexuel. Le fait d’aider les jeunes à comprendre leur fertilité contribue à dissiper les mythes et les idées fausses sur la santé reproductive. Ces nouvelles connaissances, sensibilisation et compétences sociales facilitent le passage à la puberté et préparent les jeunes à prendre soin de leur santé et à celle de leurs partenaires.