Mobiliser les organisations basée sur la fé pour élargir la planification familiale

L’amélioration de la santé des femmes, des enfants et des communautés ne peut se faire sans doter les travailleurs de la santé d’une approche fondée sur des preuves et efficace en matière de planification familiale. Les données montrent également qu’en Afrique, les réseaux chrétiens de santé s’intéressent à la revitalisation des efforts de planification familiale et aux relations entre les communautés auxquelles ils apportent des informations et des services de planification familiale. Bien que bon nombre de ces réseaux ont des programmes de santé communautaire, peu proposent actuellement des méthodes de planification familiale.

Grâce à un financement de la Banque mondiale, l’IRH, la Christian Health Association of Kenya (CHAK) et Christian Connections for International Health (CCIH), ont collaboré pour renforcer la fourniture de méthodes de planification familiale par le biais des établissements de santé confessionnels au Kenya, en mettant l’accent sur la prestation de services de planification familiale à base communautaire. Les résultats du projet indiquent que le total des produits de planification familiale distribués a augmenté dans la zone du projet par rapport aux mêmes mois de l’année précédente, notamment pour les produits fournis au niveau communautaire et au niveau des établissements, ce qui indique que les agents de santé communautaire ont permis d’accroître la demande de méthodes de planification familiale, toutes méthodes confondues.

Sur la base de cette expérience, une stratégie en cinq points a été identifiée comme étant essentielle pour réussir l’intégration de la planification familiale dans les programmes communautaires existants : mise en place d’une chaîne d’approvisionnement | Formation des prestataires | Établissement d’un mécanisme d’élaboration de rapports | Création d’un environnement propice | Supervision continue des agents de santé communautaires. Cette stratégie vise à apporter un soutien aux réseaux confessionnels de santé qui se traduira par un réseau essentiel d’agents de santé communautaire qui pourront proposer quatre méthodes de planification familiale (pilules, préservatifs, méthode des jours fixes, méthode de l’allaitement maternel et de l’aménorrhée) et des orientations vers l’établissement de santé pour d’autres méthodes).