L’IRH fournit une assistance technique tant au niveau national qu’au niveau international en matière de recherche en sciences sociales et de suivi, d’apprentissage et d’évaluation de projet.

Nos domaines d’expertise spécifiques comprennent la mise à l’échelle stratégique, les méthodes basées sur la connaissance de la fécondité (BCF) de la planification familiale (PF), les besoins des très jeunes adolescents (TJA) en matière de santé reproductive et l’égalité entre les sexes.

Chaque demande d’assistance technique est unique et nécessite l’adaptation des matériels et des procédés selon la demande et le contexte. Pour toute demande d’assistance technique de la part de l’IRH, veuillez contacter Susana Mendoza Birdsong à smm56@georgetown.edu.

Découvrez des exemples relatifs à la façon dont IRH a offert une assistance technique.

L’évaluation du programme CHOICES au Népal

Save the Children a contacté l’IRH pour évaluer le programme CHOICES, une intervention destinée aux très jeunes adolescents âgés de 10 à 14 ans au Népal. Le programme CHOICES a été conçu pour faire participer les jeunes à des activités amusantes et adaptées à leur développement et promouvoir l’égalité des sexes chez les filles et les garçons dans leur communauté. L’IRH a travaillé en étroite collaboration avec Save the Children pour élaborer des indicateurs mesurables sur l’égalité des sexes, ainsi que des méthodes et des outils pour la conduite de l’évaluation. Différentes méthodes de recherche ont été utilisées dans l’évaluation, qui a comparé un groupe d’enfants dans les clubs d’enfants qui avaient complété le programme CHOICES auprès des enfants et dans les clubs d’enfants qui n’avaient pas participé à ce programme. Les résultats ont montré que le programme CHOICES a contribué avec succès à promouvoir des comportements moins sexistes chez les filles et les garçons. Pour plus d’informations sur la méthodologie et les résultats, veuillez consulter la description du projet.

Faire face aux obstacles sociaux et culturels à la PF

Malgré des progrès importants dans l’utilisation de la planification familiale au Kenya, les besoins non satisfaits demeurent une préoccupation permanente. Plus précisément, la province du nord-est du Kenya enregistre un taux de fécondité de 5,9 pour cent. Les traditions sociales et culturelles (à savoir, les interprétations de l’Islam et / ou certaines pratiques culturelles somaliennes) influencent souvent le comportement reproductif. Dans le cadre du projet APHIA II North Eastern Province, FHI360 a mené une analyse de la situation afin de déterminer l’acceptabilité de la Méthode des Jours Fixes® (MJF) dans la région. Des résultats positifs ont conduit à la mise en œuvre d’un projet pilote visant à introduire la méthode dans le district d’Ijara. Avec l’aide de l’IRH, les partenaires du projet ont appris aux chefs religieux d’Ijara la MJF et le concept de l’espacement des naissances. Ils ont également formé les prestataires de services à proposer la MJF dans certains établissements de santé sélectionnés. Les résultats de l’introduction de la méthode ont montré que la majorité des utilisatrices de la MJF n’avaient jamais utilisé de méthode de planification familiale. Les raisons les plus fréquentes justifiant l’utilisation de la méthode étaient : « elle n’a pas d’effet sur la santé » (42 pour cent), et « elle n’a pas d’effets secondaires » (38 pour cent), « des raisons religieuses » (33 pour cent), et « elle est facile à apprendre / utiliser » (31 pour cent). Pour plus d’informations sur l’introduction de la MJF dans la province du nord-est, veuillez consulter la description du projet.

L’introduction de la MJF au Ghana

Le Service de santé du Ghana, l’Agence américaine pour le développement international (USAID) et d’autres partenaires de développement de la santé envisagent depuis quelque temps l’intégration de la MJF dans les services de planification familiale au Ghana. Avant 2012, le Service de santé du Ghana n’incluait pas systématiquement la MJF dans ses programmes de planification familiale, et le Collier du Cycle® n’étaient pas disponibles à grande échelle dans le pays.

En collaboration avec le projet Focus Region Health Project dirigé par John Snow Inc., l’IRH a été invité à fournir une assistance technique relative à l’introduction de la MJF dans six districts. Sur la base de suivi et d’évaluation des résultats de la mise en place de pilote, l’intégration de la MJF dans les services existants de planification familiale s’est avérée très positive. Les programmes de planification familiale ont été renforcés grâce à l’intégration de la MJF. Les utilisatrices de la MJF ont exprimé leur satisfaction quant à la méthode et ont été en mesure de gérer les jours féconds avec leurs partenaires. Enfin, les perceptions des fournisseurs sur l’intégration de la MJF dans leurs services étaient également positives. Pour plus d’informations sur les résultats de l’introduction de la MJF au Ghana, veuillez consulter la description du projet.